Chamane Vs Sage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

11122017

Message 

Chamane Vs Sage




06 Dec 2017 20:01 #1
Parce que la confusion est répandue et qu'il y a un mélange permanent surtout pour ceux qui fréquentent la littérature castanedienne
entre le chamane (sorcier) et le sage (celui qui détient une sapience ou un savoir raisonné)
Et il est fréquent, voire général que cette confusion entraîne pour celui qui n'y prête attention de mélanger les genres
et de prendre boeuf pour vache ou boeuf pour grenouille.

De surcroît, cette confusion est étendue à des notions primordiales telles le WU-WEI non agir des taoistes
et le ne-pas-faire présenté par Don Juan via Castaneda comme étant une voie de pouvoir.

En effet, AGIR est intimement lié à SENTIR tout comme sentir est autant agir qu'agir est sentir.

Et donc, ne-pas-faire selon Don Juan et le non-agir des taoïstes impliquent la boîte à sensations

Mais de façon très différente !!!

Et comme le rêve de la seconde attention en dépend... bien des sbires moi-je, acharnés de techniques,
se mettent le doigt dans l'oeil après l'avoir perdu dans leur anus
en interprétant de façon erronée ces deux aspects de la connaissance et qui conduisent à des états différents:
le chamane                              ou                           le sage







07 Dec 2017 18:06 #2
Venons en aux faits puisque "faits" est une conjugaison de faire et que faire c'est agir et que
AGIR c'est passer de la SENSATION à l'ACTION
bien que
AGIR soit réciproquement aussi SENTIR
Les faits sont ainsi des sensations/actions et manifestement la boîte à sensations/actions
est toujours en effervescence, puisque ne pas SENTIR, c'est être mort.



Bon nombre de sbires ignorants et de ploucs fidèles à la littérature des salons de coiffure
et d'autres encore qui pensent avoir des états d'hébétude qu'ils prennent pour de la sagesse
(même le con à sa sagesse de con)
imaginent que LAO TSEU leur a laissé une morale philosophique et une charte de comportements qui leur étaient adressés.
Et qu'ils suivaient le DAO DE JING ou la voie de la vertu... comme TCHOUANG TSEU, surtout dans leur intervention dans les forums
où les pseudo néo bouddhistes rivalisent avec les confucéens et les apprentis taoïstes et les fantômes adeptes du castanedisme.

Cependant, si tu investis un peu de temps et des restes d'intelligence que te délaissent les planeurs et que tu
étudies en profondeur les origines de ces textes...
tu finiras par comprendre que cela ne te concerne pas directement !!!

Tu n'es ni Fils du Ciel, ni empereur, ni Prince et tu n'as pas à gouverner un empire...

Ces écrits que tu chéris et dont tu tires des apories et des principes vitaux (fais à ta guise)
ont tant été tu dois le savoir,
écrits et réécrits, interprétés et tronqués, malmenés que finalement
tu interprètes, comme tant d'autres, le WU-WEI comme un aspect du ne-pas-faire
(cette technique de remaniement de la boîte à sensations pour allumer et couver des rêves)

Et tu te trompes car le WU-WEI n'est pas synonyme d'immobilité ou de non-action, bien au contraire !!!

LA formule exacte est NE-RIEN-FAIRE et que RIEN NE SOIT PAS FAIT ! (LAO ZI § 37-48)

Le WU-WEI prépare à l'action, à la diplomatie,  à la guerre  et est l'action parfaite !
Dans le sens où l'action ne vient contrer rien et comme en langue chinoise il n’y a pas de grammaire qui énonce la voix passive et la voix active : les deux sont équivalents

Le WU-WEI concerne le sage et le sage n’agit que lorsqu’il s’agit d’agir sans agir parce que son action ne dénote pas,
elle est transformation au cours d’un processus qu’il a reconnu, identifié, comme étant l’écoulement naturel des choses et des événements.

Son action n’est pas isolable comme serait celle d’un héros… ce mythe occidental qui compense la peur de la mort.
Il n’est ni passif, ni actif, il participe de la propension des choses.

Le sage sait que les faits tiennent dans leurs mains leur propre antagonisme : les défaites.

Agir et ne pas-agir sont les deux pôles de cette contradiction qui glisse dans le cours des choses.
Le WU-WEI est l’action qui n’est pas repérable : elle ne laisse pas de traces.

Très contrairement à ce que tu crois encore un peu parce que tu n’as pas assez réfléchi, le sage taoïste ne prétendra jamais « ETRE HUMAIN » et « bien agir ».

Ne lui conviennent ni bien agir ni le sentiment d'humanité participative
envers d’autres moi-je, envers d’autres formes humaines.

S’il focalise son comportement sur des actes bons, individuels et momentanés, il retombe dans l’agir spectaculaire et de peu d’effet, anti-naturel
et son agir n’aura que peu d’effet dans le cours des choses.

De même, s’il vise le bien et la rectitude selon une morale, il sombre dans une norme qui est une projection sur un monde qui est par nature immoral
et il coupe ce monde en deux en quittant le point T pour rejoindre le balancement des valeurs bien/mal etc…
Et pire encore, s’il statuait sur ce qu’est le bien et comment y parvenir, il scotomiserait aussi sa relation au monde et il en deviendrait le pôle antagoniste.

Le sage taoïste ne prône ni le bien, ni le mal, il ne les connaît pas pour tels, il ne valorise par le monde et la vertu n’est pas un ordre moral, mais se traduit correctement par « capable de ».

Le non-agir des taoïstes n’est donc absolument pas dépourvu de stratégie mais très riche en « invisibilité d’action »
En ce sens, on peut croire qu’à certains moments,  Don Juan se comporte comme un sage chinois.
Mais à d’autres moments, il est bien plus un chamane qui se présente au monde comme tout autre chose.
L’image du dragon est le symbole de l’AGIR sans AGIR et on peut imaginer que le Serpent Quetzalcoatl
est un genre de dragon qui ondule dans le ciel et qui avance SANS SE DEPENSER.

Mais un chamane n’est pas un sage,
le chamane a scindé le monde en valeurs bonnes et mauvaises et il interpelle les entités et les esprits des sols, des plantes et des animaux, des élémentaux
pour profiter de leurs forces et de leurs quantité de mouvement afin de parvenir à ses fins.



07 Dec 2017 18:17 #3


08 Dec 2017 13:04 #5
Alors Don Juan est-il sage ?
Oui certainement, il possède une certaine sagesse qui est intentionnellement orientée vers un "FAIRE"
vers une TRADITION à respecter, une lignée à suivre et à accomplir.
Il possède une vision du monde qui peut plaire et séduire, sans pour autant que cette vision soit celle d'une sagesse UNIVERSELLE
et qu'elle nous concerne totalement !!!

Don Juan est-il un chamane ?

NON. Et pourtant les adeptes du Castanedisme veulent croire qu'ils vont être, s'ils travaillent et se disciplinent, des chamanes attitrés, diplômés, brevetés, reconnus etc...
DON JUAN n'est pas un chamane car il est contre TOUT RITUEL, qu'il considère comme porte-parole de la morbidité.

Et un Chamane, contrairement au Sage qui tendra à l'équanimité, prend position, prend parti, il AGIT en perturbant le cours des choses
en disposant des propres forces et son pouvoir personnel pour contrer le flux naturel du mouvement des choses, leur propension.


09 Dec 2017 12:51 #6
Don Juan n'est pas un Chamane, il est un expert de SENSATION/ACTION
Il manipule la boîte à sensations avec dextérité et habileté.
La boîte à sensations est le coeur de son enseignement.

Clara
Admin

Mensajes : 72
Fecha de inscripción : 03/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://metawareness.creerforum.com

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chamane Vs Sage :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum