Pourquoi une récapitulation simplifiée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi une récapitulation simplifiée ?

Message  harigato le Lun Avr 04, 2011 2:38 am

la réalité est un reflet qui nous appartient


L'erreur dans cette phrase est l'adjectif possessif.
Sommes nous vraiment le possesseur de ce reflet ?
Lorsque tu dis que les enfants récapitulent facilement, tu n'as peut-être pas tort, sauf que leur intention n'est pas celle de la récapitulation.
Sinon, pourquoi les animaux ne récapitulent pas ?



Quelle différence entre le cortex cérébral d'un foetus, d'une enfant et d'un adulte ?
Le cortex cérébral de un foetus est presque vierge: il contient des zones associatives blanches, qui peuvent tout accueillir comme possibilités. Jusque deux ans, le neo cortex du bébé se construit, des millions de neurones sont éliminés, d'autres circulent dans le corps pour créer des relations.
Lorsque l'enfant est âgé de 6 ans environ, un peu après le "stade du miroir" il prend conscience de son "je" individuel (qui se manifestait bien sûr déjà auparavant ) mais aussi du monde qui l'entoure et qui n'est pas "je"..; il apprend à considérer les autres comme des autres "je"
En grandissant, le neo cortex et les lobes frontaux vont s'enrichir des connections synaptiques les plus diverses qui seront les résultats actifs des frustrations, des émotions, des sentiments, de l'éducation, de la pression sociale, des ambitions personnelles, de l'apprentissage des langues et de la sensualité, bref...
les zones les plus récentes du cerveau vont créer le personnage que " je" crois être et qui va être ma personne, avec tel caractère, tel désir, telle ambition, telle forme humaine.






Tout ce cirque complexe se densifie avec le temps qui passe; et finit même pas presque vivre " en indépendance " de la "sensation primordiale" : la relation la conscience qui prend conscience d'elle même.

Et notre vie est une apparence entretenue séparée de sa source par une cuirasse émotionnelle et tellement lointaine du tronc cérébral, que ma vie revendique son indépendance et son individualité et son originalité.



je sais que la sensation primordiale au départ de la conscience, puis de sa manifestation dans le point d'assemblage, puis dans le tronc cérébral,
a donné l'arbre des sensations et au bout de l'arbre, les milliards de fleurs qui sont nos rêves quotidiens, nos désirs et ces fragments de vision du monde conditionnés par tout ce qui a rendu la vie d'un humain adulte, complexe et compliquée.



Cette relation subit le time-binding : ce que nous avons vécu hier est le support de ce que nous vivons aujourd'hui qui est le support de ce que nous vivrons demain.
Si tu appliques les principes de la récapitulation selon castaneda, tu vas explorer les milliards de fleurs au bout des branches et passer plusieurs vies à récapituler des événements qui ont peut-être existé ou non. En effet, "se souvenir" est pour notre cerveau: recréer un événement " comme si " il allait survenir. Nous ne vivons jamais que pour le moment qui vient, donc la récapitulation va créer un nouvel événement pour une action à venir. Nous renforçons ainsi le souvenir en le réactualisant et en le projetant sur le futur pour une action à venir (par exemple corriger un comportement).



Selon notre intention et les multiples aspects de notre personnalité, nous allons revivre des événements qui n'ont peut-être pas existé et que nous allons créer.
C'est aussi une fabuleuse capacité de notre système nerveux: celui de créer des événements qui n'ont jamais existé ( la projection dans le futur, l'anticipation est dans la sensation de mouvement et est une condition sine qua non de notre survie)

Alors ?
Tu as donc le choix entre récapituler une vie complexe de milliards d'événements redondants répétitifs
qui ont été créés ou inventés (tu ne pourras jamais faire la différence) et qui reposent sur quoi ?
Sur les piliers de la forme humaine
et les piliers de la forme humaine, reposent sur quoi ?
Sur le moule humain (quatre piliers)
et le moule humain repose sur quoi .?
Sur le moule du vivant organique.
et le moule du vivant organique repose sur quoi ?
Sur le tronc cérébral et quelques noyaux primitifs du cerveau chez l'humain, sur une chaîne ganglionnaire réflexe ou quelques neurones pour les animaux organiques les plus simples

Alors tu me comprends, non ?
Quelle est la finalité de la récapitulation ?
Perdre la forme humaine disait Don Juan.
Moi je dis que nous devons mettre la forme humaine sous contrôle, parce qu'elle doit être utilisée: c'est le tonal minimum que nous ne devons pas perdre.



alors, tu peux choisir la méthode de don juan qui est déductive. Tu pars d'aujourd'hui , tu fais une liste et un inventaire et tu fais marche arrière pour aller le plus loin possible dans les souvenirs réels ou inventés.
Et tu vas rencontrer sur ton chemin: la cuirasse émotionnelle, la carapace du système thalamique, les blocages émotionnels qui vont orienter tes souvenirs et en recréer d'autres.
Tu tu vas passer ta vie à enrichir ta liste et récupérer quoi comme force ?
Parce que le but est bien de récupérer de la force
( manifestation de l'énergie dans un système ).
Réfléchis.
Où se trouve les plus grands moments de force ? Dans le cortex au milliards de fleurs ou dans le tronc cérébral, dans les mouvements initiaux ?
Tu peux récapituler et te souvenir de ce que tu as fait hier: tu ne récupéreras rien comme force.
Tandis que si tu récapitules les situations originelles ( les quatre piliers du moule humain ou les huit piliers de la forme humaine ) sur lesquelles sont construits tous les événements de ta présence en toi, tu vas détruire l'échafaudage. Tu vas récupérer la force originelle qui s'est ensuite tout au long de ta vie, distribuée en des milliers de bifurcations et des milliers d'embranchements inutiles ou cul de sacs, dissipant la force en miettes.

Lorsque tu récapitules sincèrement, de cette façon les piliers de la forme humaine, tu casses l'édifice de ta personne, tu te traques en désobéissant aux impératifs sociaux et personnels, parce que ton point de départ n'est pas ce " nous " que nous pensons qui est le possesseur du reflet de la réalité, mais parce que le point de départ est notre "je" préhistorique.
Le chemin est inverse: Don Juan part du complexe ou du spontané (toujours dans le complexe) vers l'origine et moi je vais de l'origine et je démonte le système très rapidement: l'histoire personnelle disparaissant avec tout le système qui la soutenait.
La récapitulation simplifiée a comme conséquence: la maîtrise de la forme humaine et l'équanimité. C'est la base de l'exploration intelligente des rêves et la condition primordiale de toute autre position du point d'assemblage sans le poison de l'émotionnalité. C'est une clé de l'ouverture au supramental, c'est le chemin rapide vers la tierce attention


Otarigah

harigato

Mensajes : 24
Fecha de inscripción : 03/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum